Truk Ork fait-maison

Saluuuut toi, ô ami lecteur que je n’ai vu depuis moult temps.

Alors, que j’explique un peu le pourquoi du comment de l’article d’aujourd’hui. Hum hum…

Cela fait quelque temps maintenant que je joue avec un ami, Steph, qui s’est remis à Warhammer 40k. Le pauvre bougre n’avait pas poussé une figouze depuis plusieurs siècles, alors, tu comprends bien, pour la première partie je voulais la jouer tranquille pour ne pas trop le dégouter. Et ouais, j’suis un mec en or, un cœur gros comme ça.

Alors bon, premières parties et premières victoires pour sa petite armée de la Garde Impériale contre mes orks dans un mode bien mou. (Oui, j’aime le mou. Tellement en fait que mes armées en deviennent vite liquides… C’est un art de vivre on va dire.)  Très bien. Jusque là, tout est normal, la défaite est maitrisée, pas de crainte à avoir. Ok, le poto n’est pas mauvais mais ça devrait le faire si je durcis un peu ma liste d’armée. La prochaine partie, il va pleurer.

Résultat à la première bataille sérieuse? Bingo! T’as deviné juste, je perds lamentablement. Je revois mes choix pour la deuxième: la confiance, la rage de vaincre m’étreignent, un Waaagh de victoire me vient à la gorge! Et re-bim! Deuxième claque. Argh! Et si à la deuxième vraie partie ça commençait déjà à bien sentir le roussi et le cuir d’ork grillé, les parties suivantes ont confirmé la tendance.

J’ai beau prendre tous les lances-rokettes que je veux, des dreadnoughts (à prononcer drédnoute hein, c’est important!), des boit’kitus en veux-tu en voilà rien n’y fait! Mes pauvres boyz se retrouvent invariablement réduits en poudre alors qu’ils tentent de traverser la table avec leurs petits pieds par les tirs de mortiers (il estime bien les distances ce bougre de Steph) et par ses tirs d’obusiers bien placés. En même temps, à moins de mille points d’armée, deux leman russ, faut dire que ça fait mal aux dents tout de même.

Verdict? Je suis tristesse, je suis défaite, je suis désespoir…

Alors m’est enfin venu l’idée du siècle, idée que tout bon joueur ork aurait eu cinquante parties avant qu’elle ne me vienne (j’aime le mou je vous dis! C’est intégré dans mon ADN comme la mécanique l’est dans celui d’un Mékano ork): il me faut juste des unités rapides noms de Gork et Mork! Mais oui mais c’est bien sûr! Un truk pour transporter mes boyz, la voilà la solution!Mais diable! Je n’ai point la figurine adéquate? Que faire, que dire, que penser? Me ruiner encore et toujours dans un nouveau joujou? Et bien non! je la ferai moi-même c’te figouze, et les actionnaires de GW n’auront qu’à bien se tenir!

Voilà pourquoi je me suis muni de mes outils, rabiots, tuyaux et cartes plastiques pour construire mon premier transport de troupe ork! Voici voilà devant tes yeux ébahis, un Truk fait-maison:

Il est basé en gros sur les plans des anciennes figurines vendues à l’époque de la V3 v4 mais, à part quelques pièces disposées ici ou là, j’ai tout fait avec mes petites mimines!

Ça a peut-être l’air compliqué et long comme ça mais c’est super jouissif en fait! Il suffit d’une ligne directrice que l’on garde en tête pendant tout l’exercice et c’est finalement pas si difficile. Une forme de base simple, de la précision dans les découpes, le bon choix de pièces détachées, de la patience et ça roule tranquille! C’est même pas si long d’ailleurs, deux trois soirées seulement en comptant le séchage (et le temps infini qui m’a été nécessaire pour prélever sur d’autres pièces certains des milles petits rivets que j’ai collé ici et là)! J’ai longtemps bavé devant les réalisations de certains hobbyistes qui construisaient leurs propres véhicules en me disant que jamais je n’y arriverai, comme toi peut-être. Et ben il suffit de se lancer!

Alors c’est vrai qu’un véhicule ork est certainement plus évident à faire qu’un Baneblade mais, franchement, ça le fait non?

Allez, souhaite-moi bonne chance pour que ce petit coup de pouce soit suffisant pour vaincre ce saligaud de Steph! Même s’il m’est avis qu’il me faudra en faire un ou deux de plus pour arriver à quelque chose!

Salut!

Publicités

Bande de Blind’boyz Orks et début de conversion d’une Chimère pour le Culte

Salut salut salut, et salut à toi, compagnon lecteur!

Encore une fois, ça fait un petit moment que je n’ai posté. Plus trop le temps de peindre ces temps-ci, mais j’ai quelques jours de libres la semaine prochaine, je vais pouvoir me rattraper un peu!

Mais j’ai quant même deux trois trucs à te montrer, cher ami!

Et une bande d’orks! Une!

Alors rien de magique, hein, c’est du gros tabletop sur des figurines montées il y a … ben bien dix ans! et repeintes au moins trois fois! Du rapide et efficace, avec des erreurs par-ci par-là, mais sur une champ de bataille, et à distance de jeu c’est on ne peut plus adéquat!

Le petit plus, des photos du début, bien avancé, de la conversion d’un char pour mon Culte Genestealer:

Ce qu’il me faut c’est obtenir un véhicule presque en fin de vie, récupéré par le Culte, et modifié par lui. La base de la figurine est une Chimère impériale. Des impacts de balles, des égratignures, deux trois cheminées d’évacuation supplémentaires pour un pot d’échappement en mauvais état, un protège chenille d’un côté… J’ai également remplacé la tourelle d’origine par celle d’un ancien Predator Space Marine du Chaos en métal. Elle portait un canon laser avec une bouche à feu en mode gargouille démoniaque qui débordait beaucoup sur le fût de l’arme, alors j’ai coupé le tout et j’en ai modelé un avec des tuyaux de plastoc. Une mitrailleuse sur pivot pour couronner le tout et hop! Il me manque par contre la deuxième partie de la mitrailleuse, avec le chargeur… Va falloir que je fabrique ça!

Je pense rajouter pas mal de détail encore, comme des sacs de sable sur le protège chenilles de gauche, des jerricans etc…

Tiens! J’ai d’ailleurs disputé une partie de 40k V2 ce week end! Mon Culte contre les Eldars de mon pote Mathieu. Les vrais le savent, je n’ai pu qu’essayer de survivre du mieux possible! Deux parties, deux défaites! Faut dire que quand on met face à face des Araignées Spectrales et des Hybrides Stealers… ça fini irrémédiablement en purée! Comme dab, quand j’aligne des figurines récemment peintes, elles se font proprement démontées! Le char nouvellement monté a par contre sauvé les meubles! Un p.etit rapport de bataille aurait été pas mal d’ailleurs

Allez, c’est tout pour le coup!

A plus dans les parages!

Artilleurs Gretchins

Saluuuuuut tout le monde!

Et bien! Trois mois d’absence, voilà qui est honteux! Et même pas tellement pour cause de vacances en plus, mais surtout à cause de la fatigue du boulot et de cette satinée canicule. A plus de 30° dans l’appart en soirée, je peux vous dire que ça vous pousse à sortir prendre l’air plutôt que de rester derrière son bureau à cramer sous la lampe et à redonner de l’eau à sa palette qui n’arrête pas de sécher…

Enfin bon! J’ai quand même peinturluré quelque peu et j’ai plusieurs articles devant moi.

On reprend doucement avec un petit quelque chose: des Artilleurs Gretchins.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez déjà vu ces petites créatures dans le tout premier article (celui avec les photos toutes jaunâtres…).  Toujours autant sympathiques à peindre en tout cas! Des petites figurines en métal de cette qualité, c’est super agréable, le pinceau glisse dessus tout seul, c’est magique. Et le canon n’est pas en reste, ça permet de jouer pas mal sur l’usure des métaux.

Tchao les mignons!

Bande de gretchins!

Voici m’sieur dame le tout premier sujet de la section figurine de ce modeste blog!

Une gentille unité de gretchins pour Warhammer 40000. Tout de métal moulés, sans conversion aucune mais avec quelques heures passées dessus tout de même. Les photos ne sont certes pas de la meilleure facture, mais j’ai pour projet de gaspiller de la menue monnaie en vue d’acquérir des lampes adaptées!

Des figurines bien sympathiques à peindre! Les muscles chétifs des gobelins, le cuir des vêtements, la peau rebondit des squigs (les bestioles rouges à la mine enjouée). Délicieux à mettre en couleur!

Des merveilles comme on ne fait plus (‘soupir’).

Profitez!